Philippe Babielle

Conseil & Accompagnement de la Santé Naturelle

> Conférence
 "Prenons soin
de nous"

- ONFOC TROYES
  03/06/16

 

- Atelier

 

- Stage

 

> Newsletters

- News

 

RAPPEL Ateliers
en cours

Entretien

du corps

Alimentation

consciente

Intelligence émotionnelle

Epanouissement

Bien-être

Respect des besoins

fondamentaux

 

Le déroulement de la séance

 

La connaissance de l’histoire de l’enfant est importante, depuis sa naissance mais également avant, pendant la grossesse puisque de nombreux traumatismes aussi bien physiques, physiologiques qu’émotionnels ont eu lieu pendant cette période. Cet interrogatoire permet l’anamnèse précise de la souffrance de l’enfant. Il doit également s’intéresser aux parents, à leurs souffrances, à leur vécu, au déroulement de la grossesse. Nous avons vu plus haut de quelle façon les schémas familiaux et le comportement des parents imprègnent le fonctionnement de l’enfant de façon inconsciente et inévitable, c’est pourquoi nous devons observer et identifier  ce système, cette équipe. Il faut impérativement prendre un temps d’observation attentive de l’enfant et partager ce temps avec lui pour l’accueillir dans un espace bienveillant propice à son apaisement. L’inciter à exprimer ses besoins, pour qu’il puisse déjà se libérer à bon escient du poids du non-dit. Puis le contact palpatoire doit être d’une légèreté absolue pour, à la fois percevoir le plus de détails possible de ce qu’exprime le corps mais également permettre le relâchement des tensions du corps de cet enfant qui ne sait pas ce qui va se passer.

 

Louise se relâche rapidement de telle sorte que les tensions accumulées dans son dos et son bassin, lâchent les unes après les autres, je peux ainsi ajuster les blocages de la hanche.

 

Marie est méfiante, mais lorsque je pause délicatement les mains sur son crâne pour «ᅠécouterᅠ» la respiration primaire, elle perçoit immédiatement les bienfaits et se détend.

 

Julie a plus de mal, il faut davantage de temps pour qu’elle trouve confiance,
son ventre est très sensible mais à force de douceur le diaphragme se détend
et le bébé s’apaise.

 

Vincent participe au travail, il comprend que la respiration consciente
lui apporte un bien-être de nature à libérer ses tensions profondes.

 

Tim s’endort sur la table au bout de deux minutes de travail crânien.

 

  • L’état désiré.

    Nous souhaitons tous que nos enfants soient en bonne santé, ne souffrent pas, soient ouverts, joyeux, attentifs et puissent avoir de bons résultats à l’école : en un mot, nous désirons qu’ils soient heureux et épanouis. Mais la vie se charge de mettre sur leur route des difficultés qui les confrontent dés leur plus jeune âge aux notions de douleurs, maladie, souffrance, désadaptation relationnelle. Même si nous savons tous que c’est de cette façon qu’un être humain se construit, devient plus résistant et plus adaptable à son environnement, nous savons également que chaque  symptôme est un message du corps qui exprime sa demande qu’il faut comprendre pour mieux se connaître. A.T.Still, le fondateur de l’ostéopathie disait qu’« il est nécessaire de décrypter le sens des maux pour répondre aux besoins du corps. »

     

  • Pourquoi les médecins nous adressent-t-ils leurs petits patients ?

    L’ostéopathie est reconnue depuis plusieurs années mais souffre encore d’une méconnaissance du publique par manque d’information et une mauvaise intégration dans la filière médicale. Néanmoins, de plus en plus de médecins se tournent vers ces spécialistes car ils reconnaissent leurs compétences et leur efficacité. Ils choisissent donc l’ostéopathie pour aider leurs jeunes patients. La plupart des patients cités ici ont été adressés par leur médecin traitant.